E-santé : Sanofi lance 3 challenges aux start-ups africaines, les candidatures ouvertes jusqu’au 15 février

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Sanofi accélère l’innovation en Afrique lance 3 challenges aux start-ups africaines dans le cadre de l’Afric@Tech. Les candidatures de start-ups algériennes sont attendues nombreuses, annonce le laboratoire pharmaceutiques dans un communiqué.

Ces 3 challenges ont pour objectif d’apporter des solutions innovantes et adaptées pour améliorer l’accès aux soins en Afrique. Initié par Sanofi dans tous les pays d’Afrique simultanément, ce concours permettra d’identifier, primer et accompagner les meilleures start-ups dans leur volonté de révolutionner les pratiques de santé sur le continent africain.

Les challenges :

Le premier challenge consiste à apporter une solution pour diagnostiquer plus tôt les maladies non-transmissibles, qui deviennent une priorité de santé en Afrique. Identifier et traiter les personnes touchées plus rapidement peut améliorer leur qualité de vie et voire même la sauver.

L’Afrique étant le théâtre d’une évolution majeure en termes de télécommunications, le deuxième challenge se focalise sur la manière dont la télémédecine peut améliorer l’accès aux soins sur le continent, en dépassant les contraintes de distance, de temps et de ressources.

Enfin, le dernier challenge soulève l’enjeu de l’amélioration de la formation des professionnels de santé dans le domaine des maladies chroniques en Afrique. Il s’agit de trouver des solutions pour qu’ils aient accès aux dernières informations médicales cliniques (notamment des avancées thérapeutiques) pour une meilleure prise en charge du patient africain.

Cet appel à projets est gratuit et ouvert à toutes les start-ups algériennes. Les inscriptions peuvent se faire en ligne dès à présent. Les candidats ont jusqu’au 15 février 2018 pour déposer leur dossier de candidature en ligne sur la plateforme suivante :

https://challenges.vivatechnology.com/en/challenges/sanofi-in-africa?lang=en

Les critères de sélection :

Un jury sélectionnera les start-ups retenues en mars. Les start-ups seront sélectionnées selon 5 critères : une preuve concrète de résultats positifs dans au moins un pays en  Afrique, la maturité du projet, la pertinence de la solution, du potentiel du marché et du business model, les compétences, l’expertise et l’expérience de l’équipe et enfin les preuves scientifiques si cela est applicable.

Les start-ups sélectionnées pourront prendre part au Sanofi in Africa Lab à l’Afric@Tech. Elles présenteront leurs projets devant un jury et pourront faire la démonstration de leurs solutions devant l’audience. Les projets lauréats pourront bénéficier également d’une aide financière et d’un accompagnement de la part de Sanofi grâce à un système de coaching et de mentoring.

Ces 3 challenges s’inscrivent dans la stratégie de Sanofi d’accompagner et d’encourager l’innovation en Afrique. Ils constituent une initiative concrète permettant de contribuer localement à travers l’appui apporté aux entrepreneurs les plus audacieux et les plus innovants, dans la réalisation de leurs projets.

Partager

Poster une réponse